Plaisirs d’été : idées et inspirations de saison

par Aurelie

Bien à l’abri au sein de mon coeur, dans un endroit que rien jamais ne pourra abîmer, j’ai rangé des souvenirs tissés de siestes aux heures chaudes, de brugnons qui coulent sur les doigts, de feux d’artifices du 14 Juillet, du parfum des volumes de la bibliothèque verte dévorés bien après le couvre-feu, de baignades dans la rivière.

Depuis quelques années ils avaient disparu. Ces étés tous pareil, je m’en souvenais très bien mais je n’avais plus de connexion émotive avec eux. La faute au rythme du travail et aux vacances au compte-goutte peut-être. Et au trop peu de temps pour que j’oublie quel jour on est, sans doute.

Et puis cette année nous avons installé une petite piscine dans le nouveau jardin. Au déjeuner, alors que j’avais encore les cheveux mouillés, j’observais notre fils en tricot de peau dévorer ses pâtes à la tomate puis sa glace à l’eau après avoir pataugé dans l’eau avec nous. Mon coeur s’est ouvert. Il était là ce trésor perdu que je pensais ne jamais revivre. L’été de l’insouciance, de la liberté, du temps qui se prend et qui se perd.

Je pensais ne plus aimer l’été, mais c’est en fait l’été comme je le vis désormais, en réunion à 14h au lieu de faire la sieste derrière des volets fermés, que je déteste. J’ai eu envie de vivre pleinement cette saison qui offre tellement de cadeaux si on sait les saisir. La saison touche presque à sa fin car j’ai choisi d’en profiter; ainsi c’est plutôt un bilan qu’une bucket-list que je partage aujourd’hui.

Redécouvrir son corps

J’ai tendance à beaucoup réfléchir et à souvent oublier mon corps. En été ce n’est pas possible, il faut l’habiter. Ressortir les fines bretelles, hydrater ses jambes, sentir le vent et l’eau sur sa peau. Après dix années urbaines à Milan où il fallait transpirer chic, je re-découvre la joie de vivre en short, débardeur et tongs dès que je suis en dehors du bureau.

En revanche, si vous avez un remède miracle aux talons secs, je vous écoute…

Profiter du matin

Cette « facilité » d’accès à mon corps qui n’est pas engoncé dans les vêtements m’aide à être plus assidue dans la routine yoga que je suis – presque – tous les matins. Il fait tellement chaud que se lever une heure plus tôt que d’habitude devient plus facile.

Préparer des boissons rafraîchissante

Ma préférée: dans une bouteille d’eau gazeuse, glisser deux-trois brins de menthe après les avoir froissés un peu, les zestes d’un citron bio et son jus. Refermer rapidement (le citron et le gaz de l’eau pétillante réagissent) et conserver au frigo jusqu’à 48 heures.

Mon thé du matin, je le prépare le soir pour le boire froid. J’utilise une bouteille recyclée de sauce tomate ou un autre récipient de la contenance correspondant à mes besoins du jour suivant. Je laisse mon thé infuser hors frigo dans l’eau froide pendant environ 3 ou 4 heures, puis j’enlève le sachet de thé et je place la bouteille au frigo. Il se conserve 24 heures. Mon thé favoris dans ce cas est le thé vert (un thé simple à la menthe, ou un mélange avec de la bergamote) car si en infusion à chaud, le thé vert a tendance à relâcher de l’amertume lorsqu’il est mal préparé, à froid il est délicieux et offre des parfums légers et « verts » sans être amers.

Le bonheur du potager

Cette année point de potager sur le balcon ni de potager dans notre nouveau jardin: après notre emménagement nous avons décidé de consacrer un cycle de saisons à l’observation du terrain. J’avoue que parfois c’est un peu frustrant et j’ai tout de même installé quelques pots d’aromatiques sous le magnolia qui se portent à merveille.

Le goût des tomates

Ma grande passion, cuore di bue, datterini o ciliegini à toutes les sauces. Je ne suis pas fière d’avouer qu’il m’arrive de craquer hors saison pour une barquette de tomates cultivées en serre en Sicile. Alors lorsque je peux donner libre cours à mon amour de la Pomme d’or, je ne me prive pas. Mes beaux-parents et leur potager bien fourni sont mes uniques fournisseurs pour tout l’été.

Quelques idées pour les accommoder: salade tomate pêche et chèvre frais. Panzanella. Focaccia pugliese (un des articles que je voudrais finir, mais je n’arrive jamais à faire des photos à temps). Tarte tomate moutarde et gouda. Sauce aux tomates fraiches (un luxe offert par l’abondance de coeurs de boeuf) dans laquelle on ne met pas d’oignon mais de l’ail, et pas de parmesan ou à peine. Rôties à la poêle pour les pâtes. Ma nouvelle maison me donne des envies de blog culinaire.

Les lentes après-midi

Commander une vingtaine de livres d’occasion qui étaient sur ma liste depuis longtemps, et les dévorer bien au frais derrière les volets. Les aventures de Nicolas le Floch (série découverte grâce à Yasmine sur Goodreads), du commissaire Adamsberg (et dire que pendant des années j’ai ignoré Fred Vargas), deux volumes d’un bon kilo chacun de Ken Follett et quelques drames mélancoliques britanniques pour les premiers frimas.

Ma liste de choses à faire et mes projets « pour quand j’aurai du temps cet été » sont passés par la fenêtre. Aperçu des idées auxquelles je voulais me consacrer: construire un séchoir à herbes, ranger mes recettes de cosmétique naturelle, teindre un morceau de tissus avec des noix (j’ai un noyer JUSTE DERRIERE CHEZ MOI). Cela me peine un peu, mais je suis le mouvement. Après tout nous ne sommes installés que depuis trois mois, la moitié de la maison est encore à peindre et mes livres s’empilent un peu partout faute de bibliothèque.

Notre été n’est pas encore fini – dans quelques jours je retrouverai mes Dolomites chéries – mais je sens déjà tourner le vent. Je suis heureuse d’avoir passé ces quelques mois un peu en retrait, avec mes proches, pieds nus. Et vous, cet été?

Découvrez aussi

Un petit mot?

3 commentaires

Nadège 20 août 2019 - 12:22

Merci pour cette petite pause pleine de soleil ! Quel plaisir de vivre au rythme de la campagne 😉

Répondre
Aurelie 24 août 2019 - 2:56

Hello Nadège et merci pour tes mots ! Ce sont des impressions toutes simples mais j’ai eu envie de les partager, on ne peut pas toujours être au top du DIY 🙂 Et toi comment se passe ton été? A bientôt

Répondre
Nadège 26 août 2019 - 2:53

De rien, je suis contente de lire ce nouvel article 🙂
Mon été est mouvementé, mais j’arrive quand même à profiter de quelques bons moments… C’est l’essentiel !

Répondre
les mains dans la terre, la tête dans les étoiles
Bienvenue sur Kinoette, un blog inspiré par la nature. Je suis Aurélie, et j'écris ces billets depuis la table de ma cuisine dans le Piémont.

Acceptez-vous l'utilisation de cookies sur ce blog? Oui Info