Visiter Milan autrement: mon Slow city guide

par Aurelie

Cela fait maintenant plus de dix ans que je vis en Italie. Même si je vis aujourd’hui à la campagne près du Lac Majeur, Milan reste MA ville. Partager ici mes bonnes adresses pourrait donc sembler une démarche qui tombe sous le sens, ou désespérément ordinaire.

Il m’a fallu du temps pour trouve l’angle juste. Ma vision:  hautement personnelle, totalement subjective. Celle d’une française trentenaire curieuse et introvertie, qui aime user ses converses sur les pavés et se perdre dans les détails. Ici pas d’adresses de boites de nuit ou de restaurants à la mode mais des endroits authentiques – ce qui ne signifie pas « secrets » – que je partage avec mes amis de passage dans la ville.

Pour donner le ton je commence non pas par des adresses, mais par une étape importante dans la journée des milanais: la colazione al bar.

Milan comme les Milanais: la colazione al bar

Oubliez le petit-déjeuner de votre hôtel, ou offrez-vous en un second. Prendre le café au milieu des milanais super sapés est l’un de mes plus grands plaisirs. Je trouve que cela aide à mieux appréhender la ville et son ambiance. De quoi parle-t-on ce matin en avalant vite fait son café encore bouillant? Qui a gagné le match hier soir?

Le matin les bars sont bondés et pleins de vie, une occasion unique de vivre un peu comme un milanais le temps d’un café. La journée de travail commence vers 9:00  donc allez boire votre Cappuccino (ici on dit plutôt Cappuccio) de 8 à 9 pour un maximum de milanésité.

Choisir son café

Chaque client a son café préféré. Il y a d’abord le caffè lungo (alongé) à compléter avec du lait (une cuillière de lait le faisant devenir « macchiato » et selon la temperature du lait, « caffè lungo macchiato caldo » (lait chaud) ou « freddo » (lait froid). Le caffè peut évidemment etre decaffeinato ou d’orzo. Le cappuccino (caffè lungo avec de la mousse de lait chaud) se décline « con cacao » ou « senza ».

Les barmen ont cette capacité extraordinaire de se rappeler de TOUTES les commandes dans les moindres détails, sans JAMAIS se tromper. Ils s’exécutent d’une façon rapide et professionnelle sans lever un sourcil face aux combinaisons de caffé les plus étranges.

Colazione al bar, mode d’emploi

– Contrairement à la France où l’on prend son temps et où l’on paye un cappuccino et un croissant 7 euros, prendre son petit déjeuner au bar à Milan signifie qu’on le prendre debout au comptoir, en ayant (généralement) payé d’avance ce que l’on veut boire (et qui coûtera rarement plus de 3 euros).

– Si vous préférez prendre votre petit-déjeuner à table, histoire de profiter de l’instant en feuilletant le journal, certains cafés proposent quelques tables mais c’est plutot rare; le service sera dans ce cas majoré. Signalez-le à la caisse avant de vous asseoir pour éviter tout malentendu.

– Ici les viennoiseries s’appellent brioche. Ne cherchez pas à trouver un croissant comme en France, on n’est pas en France. La pâte utilisée étant plus sucrée et moins feuilletée. En revanche le choix offert est plus large: vuota (sans rien) ou fourrée chocolat, confiture, pâte complète, vegane…

– La caisse n’est pas tenue par les barmen, à l’heure de la colazione, vitesse et précision sont essentielles! Donc avant de vous placer dans la foule devant le comptoir, rendez-vous à la cassa.

– Gardez bien en vue le ticket de caisse, ce qui aide le barman à identifier les clients qui doivent encore être servis. Le ticket sera au choix tenu discrètement au niveau de la poitrine ou furieusement agité plus haut si l’on trouve que le barman prend un peu trop de temps à enregistrer notre commande (c’est à dire plus de deux minutes, le milanais ayant de grandes choses à accomplir qui ne peuvent pas attendre).

– Une fois votre petite portion de comptoir conquise et votre commande passée, le barman posera devant vous la sous-tasse qui marque « votre place ». La caricature du milanais veut qu’il attende son cappuccio avec l’enveloppe de sucre déjà ouverte, histoire de gagner quelques précieuses secondes. Après avoir savouré/englouti votre breuvage, ne vous attardez pas plus que de raison au comptoir et cédez la place au flot de clients sans cesse renouvelé.

Si comme moi vous aimez vous créer de petites habitudes même en passant deux jours dans une ville, commencez donc votre journée par la colazione al bar, vous m’en direz des nouvelles <3

Quelques bonnes adresses pour une vraie colazione milanaise

Pour prendre le petit déjeuner au bar à Milan, pourquoi ne pas s’offrir une expérience profondément milanaise, la colazione al bar dans les pâtisseries historiques de la ville? Les brioches sont délicieuses, le personnel agréablement professionnel. Si vous avez de la chance et que c’est la saison, vous pourriez réussir à mettre la main sur un panettone artisanal à rapporter en France.

La Pasticceria Cucchi. Pâtisserie historique de Milan, où l’un de mes amis a ses habitudes et aime fêter son anniversaire en nous invitant à un petit déjeuner – colazione is the new aperitivo 😉

La Pasticceria San Carlo. Proche du centre culturel francais et de Corso Vercelli. A tester, la charlotte de pâte feuilletée aux pommes, une institution.

Gatullo. Encore un lieu historique à Milan, proche du Navigli. Choisir le feuilleté aux myrtilles, s’il en reste!

La Pasticceria Cova. Mon adresse pour la « colazione » pendant des années, via Montenapoleone. Pas tous les jours, vu le prix un peu plus élevé qu’un bar de quartier mais c’était mon petit luxe au coeur du quadrilatère de la Mode.  Ambiance salon de thé un peu suranné. Les barmen préparent un cappuccino délicieux, bien chaud avec une mousse de lait très fine, un régal.

***

Je me fais un peu rare par ici, ce n’est pas faute d’avoir des idées cependant ! J’espère qu’avec l’énergie du Printemps j’aurai plus de facilité à ménager un peu de temps pour Kinoette, ma bouffée d’air frais dans un monde d’obligations. Comment se passe votre sortie de l’hiver? Vous ai-je donné envie de déouvrir Milan autrement? Je l’espère, cette ville est pleine de surprises. A très vite !

Découvrez aussi

Un petit mot?

8 commentaires

Marie 13 mai 2018 - 9:37

Bonjour Aurélie,
Je suis heureuse de te découvrir.
Je vis à Milan depuis 4 mois pour mon travail, et avoir tout quitté pour démarrer une nouvelle est excitant mais aussi angoissant d’ autant que je ne suis plus toute jeune.
Je vais suivre tes conseils et prendre un capuccio fuori, je souhaite faire des rencontres et me construire une vie sociale, c’est difficile mais c’est à moi de faire le premier pas.
Merci pour ton témoigne,
Marie

Répondre
Aurelie 13 mai 2018 - 12:11

Coucou Marie, bienvenue à Milan 🙂 Merci de ton gentil message, je comprends tes sentiments partagés c’est un grand changement que de vivre ailleurs. J’espère que tu te plairas ici! As-tu des collègues sympas avec qui aller prendre un aperitivo après le travail? Moi au début j’avais rencontré un peu de monde grâce aux activités comme cours de langue ou yoga. C’est vrai qu’il faut un peu se lancer car souvent l’entourage local ne se rend pas compte de la solitude du début. Tu vas voir c’est un pays très attachant et Milan offre plein d’opportunités, vu le nombre de personnes qui arrivent de l’extérieur. Ces mois-ci je me déplace souvent pour le travail mais quand je viens à Milan si tu veux je te fais signe 🙂 oh et je te conseille la page Facebook Bonjour Milan qui est super pour être au courant de ce qu’il se passe dans la ville. À bientôt Marie
Aurelie

Répondre
Céline 20 avril 2018 - 3:44

Je n’ai jamais été en Italie. C’est un de mes projets, j’espère encore pour cette année. Aussi, la lecture de ton article est un véritable voyage depuis mon bureau, manquent seulement à l’équation la valise et le passeport. Tes articles sont toujours aussi agréables à découvrir et à lire, merci pour toutes ces informations. J’espère que ton printemps se passe comme souhaité, et au mieux surtout. A très vite Aurélie !

Répondre
Aurelie 23 avril 2018 - 9:17

Merci Céline pour ton commentaire adorable, je te souhaite que cette année te permette de réaliser les projets qui te tiennent à cœur et que tu pourras y ajouter l’Italie 🙂 C’est un pays si séduisant et plein de contrastes, il y a beaucoup à découvrir de son âme dans les petits détails et c’est ce que j’aime partager, le quotidien…
Ici le printemps est finalement arrivé et je vais essayer d’en profiter, j’ai vu que c’est pareil pour toi avec toutes ces belles photos de fleurs que tu partages. Un nouveau printemps, une nouvelle promesse 🙂 A bientôt Céline

Répondre
Hélène - GOOD LIFE 101 18 avril 2018 - 9:51

Milano Milano… quel plaisir j’ai eu de découvrir cette ville avec toi 🙂
Bon tu me connais, le café chez moi c’est niet… mais je me laisserais bien tenter par une brioche !!!!
Bisous ma caille

Répondre
Aurelie 23 avril 2018 - 9:02

Ouiii c’était trop bien, tu sais tu peux toujours prendre un caffè d’orzo sans caffeine au goût de noisette grillée 😉 aller, je t’attends!

Répondre
Nadège 10 avril 2018 - 8:46

C’est un vrai plaisir de te retrouver après cette longue absence 🙂
Je ne sais pas si je visiterai Milan un jour, mais ta description des autochtones m’a fait sourire. On s’y croirait !

Répondre
Aurelie 10 avril 2018 - 8:53

Coucou Nadège, oh mais c’est trop gentil de ta part 🙂 Ma reprise à plein temps se fait vraiment sentir, surtout que je me suis jetée corps et âme dans la mission qui prévoit pas mal de créativité, donc je n’ai plus trop d’énergie pour écrire en bon français ou partager des projets qui demandent un peu plus de travail. Mais kinoette c’est tellement important pour moi que j’ai préféré appuyer sur “publier” plutôt que d’attendre la perfection. Je sens que c’est la clé pour reprendre le rythme! Je suis contente que la description t’ai parlé, les milanais super sapés et bruyants sont impayables, les voir dans leur environnement naturel (en semaine le matin tôt, au centre-ville) vaut vraiment la peine. À tester si tu passes un jour, on ira ensemble 🙂

Répondre
les mains dans la terre, la tête dans les étoiles
Bienvenue sur Kinoette, un blog inspiré par la nature. Je suis Aurélie, et j'écris ces billets depuis la table de ma cuisine dans le Piémont.

Acceptez-vous l'utilisation de cookies sur ce blog? Oui Info